Déclaration-Programme

Mes chers compatriotes,

  1. Depuis plusieurs années, particulièrement tout au long des quatre dernières années qui ont suivi mon retour au pays en 2007, de nombreux citoyens et citoyennes de tous âges, de toutes catégories sociales et de toutes appartenances politiques, culturelles et religieuses, ainsi que des initiatives collectives m’ont exprimé leur souhait pressant de me compter parmi les candidats à l’élection présidentielle de Février 2012. Récemment, des appels publics en ce sens ont été lancés. Je voudrais ici exprimer à tous et à toutes mes sincères remerciements et ma profonde gratitude pour leur confiance.
  2. Après mûre réflexion et de larges consultations, j’ai décidé de répondre favorablement à ces invitations. En conséquence, je suis heureux de porter à votre connaissance ma décision, s il plait à Dieu, de me porter volontaire pour me mettre au service suprême de la Nation en 2012, avec l’espoir que, dans votre grande majorité, vous me ferez l’honneur de porter votre confiance sur ma modeste personne.
  3. Ma décision s’inscrit dans le cadre d’une double conviction. En effet, tout comme ceux et celles qui m’ exhortent à faire acte de candidature, j’ai la profonde conviction que les graves difficultés et les multiples problèmes auxquels nous sommes confrontés sont les manifestations d’une crise qui affecte, chaque jour davantage, tous les citoyens et tous les secteurs d’activité, et que cette crise risque de précipiter notre Nation dans le chaos si rien n’est fait, rapidement, pour redresser la situation. Mais une égale conviction m’habite aussi que nous avons, en tant que nation, les ressources humaines nécessaires pour relever ces défis. Tous et toutes ensemble, hommes et femmes, jeunes , adultes et personnes du troisième âge, citoyens apolitiques et citoyens engagés dans l’action politique, militants et dirigeants de partis politiques, militaires et paramilitaires, acteurs sociaux et économiques, autorités religieuses et coutumières, mobilisés comme un seul homme, nous pouvons mettre un terme à l’actuelle politique délibérée de perversion des valeurs cardinales de notre patrimoine culturel, de délabrement avancé de notre économie et de détérioration continue de nos conditions de vie. Tous et toutes, dans un élan unitaire et solidaire, nous pouvons redresser la situation présente, remettre le pays debout et conduire les réforme, voire les ruptures politiques, économiques, sociales et culturelles nécessaires pour répondre aux aspirations et attentes légitimes de nos braves populations.
  4. C’est fort de cette double conviction que je me présente à l’élection présidentielle prochaine, en qualité de candidat libre et que j’aspire à être un candidat libre de large consensus. C’est aussi pourquoi je suis ouvert, que je resterai ouvert et que je lance un appel pressant à tous les vrais patriotes pour une alliance forte de tous ceux et de toutes celles – individus, groupes, partis politiques, organisations socio-économiques, culturelles, coutumières et religieuses – qui sont mus par une volonté forte, désintéressée et exclusivement tournée vers le service des intérêts supérieurs de notre nation.
  5. Dans le cadre de cette alliance de large portée, le programme que je soumettrai à l’appréciation de mes compatriotes et que je mettrai en application si le peuple décide de me conférer le privilège d’être le serviteur de la Nation, sera adossé aux Conclusions des Assises nationales et à la Charte de gouvernance démocratique issue des mêmes Assises. Ce programme, dont les détails seront précisés dans un proche avenir, a pour soubassement, notamment, la réhabilitation de nos valeurs cardinales, aujourd’hui perverties, d’honnêteté, de probité, de courage, de culte du mérite, de foi, de justice, de solidarité et de préservation de la famille. Ce programme porte sur le redressement et l’amélioration durable de notre situation sociale et économique ; la refondation de notre système de gouvernance politique ; la réforme de notre système judiciaire ; la mise en œuvre d’une politique de développement rural centrée sur des priorités nationales dégagées et mises en application avec le concours les organisations professionnelles représentatives des agriculteurs, des éleveurs et des pêcheurs ; la promotion d’un secteur privé national performant ; la réforme en profondeur du secteur de la santé publique aujourd’hui sinistré, ainsi que de celui de l’éducation et de la formation qui est en délabrement avancé ; l’assainissement de notre administration pour en faire une administration efficace, neutre, fondée sur la compétence, le mérite et la justice : l’élaboration et la mise en œuvre d une politique nationale concertée de sauvegarde et de protection de l’environnement, y compris la réhabilitation des zones d’habitat viables victimes ou menacées par des catastrophes naturels.
  6. La recherche de la paix en Casamance représente un volet politique majeur de mon programme, volet dont l’exécution associera toutes les parties prenantes et les bonnes volontés, au premier rang desquelles les ressortissants de cette région, afin de trouver, dans les meilleurs délais, une fin définitive à un conflit qui n’a que trop duré, afin de promouvoir la reconstruction et le développement de cette région phare qui regorge d’importantes ressources humaines ainsi que de grandes potentialités agricoles, industrielles et touristiques, afin de redonner à la Casamance son rôle moteur, dans le cadre d un aménagement territorial national mieux articulé.
  7. Le fléau national actuel qu’’est le chômage massif et sans perspective de solution durable des jeunes ainsi que des femmes, sans oublier les personnes handicapées, de même que la situation précaire des marchands ambulants et d’autres opérateurs du secteur de l économie informelle, le sort des enfants dans la rue, l’intégration dans notre système éducatif d’une partie importante de notre jeunesse, aujourd’hui marginalisée, parce qu’elle a choisi de faire son cursus dans des écoles en langue arabe, sont un autre axe majeur de mon programme. A cet égard, concernant les jeunes, un sous-programme spécial est prévu, dont une des composantes porte sur l’emploi des jeunes. Dans ce cadre, s’agissant des jeunes diplômés chômeurs, leur insertion professionnelle fera l’objet d’une politique vigoureuse et multi sectorielle d’incitation des entreprises à l’embauche, de promotion encadrée de petites entreprises, ainsi que de recrutement dans les services publics, le tout sur la base du mérite et de la compétence, à l’exclusion de toute discrimination, de tout favoritisme, de toute corruption et de tout népotisme.      Quant aux jeunes non diplômés, la réalisation de grands travaux publics, pourvoyeurs d’emplois massifs et durables et confiés à des entreprises nationales, et l’aménagement à grande échelle de formations professionnelles diversifiées, contribueront, de concert avec d’autres initiatives, à faciliter leur insertion dans le monde du travail, dans le respect de leurs aptitudes et de leur dignité.
  8. Face à la situation intolérable d’aggravation de la pauvreté des travailleurs et des ménages réduits à l’indigence, en raison notamment des prix excessifs et incontrôlés des denrées de première nécessité et de la détérioration des services sociaux de base, mon programme envisage, entre autres aspects d’une politique de lutte contre la précarité, d’une part, la réduction des prix grâce à une diminution importante des impôts et taxes opérés par les Pouvoirs publics et, d autre part, le respect strict, par tous, de la baisse et de la stabilisation des prix, sous le contrôle effectif et rigoureux d’un service national du contrôle économique renforcé et rendu opérationnel sur l’étendue du pays, le tout sous la vigilance citoyenne de consommateurs organisés à la base.
  9. A cet égard, notre approche programmatique du développement agricole privilégie les cultures vivrières et la transformation des produits agricoles en vue d’assurer une autosuffisance et une sécurité alimentaires réelles, notamment concernant le riz. S’agissant des cultures de rente en général, de l’arachide en particulier, les filières seront réformées avec la volonté de les assainir et de moraliser les circuits commerciaux, en partenariat avec des organismes paysans représentatifs et sous le contrôle des autorités publiques, dans la transparence, et avec une juste rémunération des efforts des producteurs. Dans ce cadre, notre politique agricole mettra en œuvre un système de crédit agricole, un programme agricole et des circuits de commercialisation performants qui seront à jamais débarrassés d’intermédiaires prédateurs et des effets catastrophiques des campagnes agricoles et de commercialisation improvisées. Quant à l’horticulture et à l’aviculture, leur développement et leur rentabilité seront encouragés, selon les mêmes principes de gestion, dans la transparence et la démocratie participative
  10. S’agissant de la grave crise énergétique qui plonge notre pays dans l’obscurité et l’insécurité depuis plus d’une décennie et qu’’aggravent chaque jour les incohérences d’une politique gouvernementale de tâtonnement qui plombe les activités industrielles et artisanales ainsi que les ménages par des délestages intempestifs d’un autre âge, crise énergétique qui symbolise tout à la fois l absence de vision, la prévarication et la marginalisation de l’expertise nationale, mon programme entend y mettre un terme définitif par une politique délibérément volontariste fondée sur un plan à court et moyen termes de réhabilitation du parc actuel et sur le recours systématique aux énergies renouvelables, notamment à l’énergie solaire dont la nature a si généreusement doté notre pays. La mise en œuvre de cette politique énergétique empruntera une démarche novatrice de partenariat associant Pouvoirs publics, investisseurs privés nationaux et représentants attitrés des consommateurs.
  11. La situation des Sénégalais vivant à l’extérieur pour des raisons d’études, de travail ou de résidence occupe aussi un volet important de mon programme, s’agissant – notamment – de leur sécurité, de leur assistance et de leur protection ainsi que de la facilitation de leur accueil et de leur réinsertion à leur retour. Par ailleurs, l’Etat mettra en œuvre une politique de soutien et d’appui de la remarquable contribution de nos compatriotes émigrés à l’amélioration des conditions de bien-être économique et social de leurs familles et de leurs communautés d’origine. De même, un accent particulier sera mis sur le rôle et la place de notre diaspora dans les institutions chargées de la détermination et de la conduite de la politique nationale et du développement socio- économique du pays, à la mesure de la contribution stratégique que nos frères et sœurs vivant à l’extérieur apportent au développement de la nation. Cette politique de protection et de revalorisation de nos ressources humaines vivant en dehors de nos frontières sera renforcée par une diplomatie active de restauration du prestige politique, culturel et diplomatique de notre pays dans le concert des nations en Afrique et dans le monde.
  12. La refondation de notre système de gouvernance politique occupe une place centrale dans notre programme, avec la réduction du train de vie de l’Etat marquée par l’assainissement des finances publiques, la suppression du Sénat et des innombrables et inutiles agences, la diminution drastique de la taille du Gouvernement ainsi que des effectifs pléthoriques de la Présidence de la République et de l’Assemblée Nationale, la suppression des dépenses de prestige, le strict contrôle des dépenses budgétaires, etc. L’utilisationjudicieuse des énormes ressources financières ainsi économisées permettra, en priorité, de répondre aux besoins socio-économiques prioritaires des couches laborieuses de la Nation. Cette refondation de notre système de gouvernance politique sera aussi marquée par la suppression de l’actuel régime présidentialiste- dans lequel le Président de la République concentre l’essentiel des pouvoirs- et son remplacement par un régime politique de type parlementaire, dont les Pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire seront séparés et équilibrés, avec, en particulier, une Assemblée réhabilitée dans ses fonctions de législation, d’aiguillon et de contrôle de l’action gouvernementale ; une magistrature indépendante ; des corps de contrôle et d’inspection autonomes vis-à-vis de toute sujétion politique. Enfin tout dépositaire de la puissance publique sera soumis à l’obligation de rendre compte de sa gestion, et sur toute autorité supérieure pèsera une obligation de déclaration de son patrimoine à l’entrée et à l’expiration de ses fonctions, dans le cadre d’une réhabilitation des valeurs cardinales de probité, de droiture et de justice, ainsi que d’une moralisation de l’utilisation des ressources nationales par les agents de l’Etat, au premier rang desquels le Président de la République et les membres du Gouvernement.
  13. Les indications limitatives de programme de gouvernement qui précèdent se veulent une illustration de notre volonté de redressement de la situation actuelle de crise morale, culturelle, sociale, économique et politique de notre pays et de sa transformation en une vaste entreprise de réarmement moral et de promotion d’un développement durable fondé sur les priorités des aspirations de notre peuple. Ces indications seront, le moment venu, suivies et précisées par le programme détaillé de gouvernement que nous nous engageons à mettre en œuvre si les électeurs portent leur choix sur notre personne, et ce programme sera assorti de 111 propositions d’actions concrètes à réaliser selon un calendrier d’exécution.
  14. Avant de terminer, je voudrais rappeler qu’il est essentiel que la préparation et la tenue de l’élection présidentielle se déroulent dans un climat apaisé, dans la transparence et le respect des droits de tous. Cela signifie, entre autres, le droit de tous les électeurs en âge de voter, notamment les 1.300.000 jeunes gens et jeunes filles qui sont devenus majeurs, de se voir délivrer les cartes d’identité et d’électeur, qui sont nécessaires pour leur inscription sur les listes électorales. Les autorités administratives ont le devoir de leur délivrer ces documents avec diligence et de faire procéder à leur inscription avec célérité. J’exhorte donc les citoyens et citoyennes concernés à exiger, y compris par tous les moyens à leur disposition, le respect de ces droits que leur confère la Constitution. Je lance aussi un appel aux Pouvoirs publics pour l’accélération des procédures de délivrance de ces cartes d’identité et d’électeur. De même, compte tenu des retards constatés, il est souhaitable de prolonger les délais d’inscription sur les listes électorales jusqu’au 30 septembre, afin que les jeunes électeurs et électrices potentiels, dont certains sont actuellement occupés par la préparation des examens et compositions de fin d’année et d4autres sont occupés par les travaux des champs, puissent mettre pleinement à profit ce délai supplémentaire pour se consacrer aux formalités d’inscription.
  15. Mes chers compatriotes, si nous voulons mettre un terme à la situation actuelle de déliquescence morale et de détérioration continue de nos conditions sociales et économiques de vie, et si nous voulons être les acteurs de notre propre développement, nous n avons pas d’autre choix que de prendre en charge notre propre destin, c est à dire de nous lever comme un seul homme, de nous organiser dans le cadre de structures simples mais efficaces, d’ imposer notre volonté de redressement et d’implorer Dieu de nous assister à réaliser nos aspirations. C’est pourquoi, en terminant, je voudrais lancer un appel pressant à tous les patriotes, qui partagent notre démarche et qui souhaitent se joindre à nous, pour qu’ ils se concertent et s’organisent au niveau de chaque famille, de chaque quartier et de chaque ville, en Cellules et Comités de soutien de la présente candidature, la création et le fonctionnement de ces structures devant se faire de manière autonome, sur la base du volontariat et de l’engagement désintéressé au service des seuls intérêts supérieurs de la Nation.

« TAXAW TEMM CI JUBAL, JUBANTI, NAATAL ASKANWI. » Je vous remercie de votre aimable

Cette campagne sera aussi forte que nos bénévoles – des gens comme vous de tous le Senegal et de la Diaspora  qui sont disposés à donner de  leur temps et leurs talents pour continuer à changer notre pays pour le mieux.

Êtes-vous prêt à aider à façonner la campagne dans votre  Communauté?

Faites le premier pas en vous inscrivant dès maintenant.

(Source http://www.ibrahimafall.net)

Regardez les vidéos ici

Leave a comment

Contact

Tired of you old fashioned website? No problem - I'm available for new web projects!

If you are interested in any of my services, feel free to ask for details!

Nous contacter

Retrouvez nous

Twitter Facebook flickr RSS-Feed